Skip to content

Description

L’architecture et l’espace urbain sont catalyseurs d’émotions en permanence. Nous ne les conscientisons pas toujours : la complexité des compositions et du contexte font que les concepteurs ne les maîtrisent pas en permanence. L’émotion produite sur un individu ou un groupe varie et peut se spatialiser. Elle est source de diversité pour l’espace, nécessaire pour que l’usager du bâtiment se trouve en adéquation avec le lieu fréquenté, selon ses différents ressentis au fil de la journée. Lumière, volume, forme, matière, température, et tout autre composante sont source d’une expérience qui influe sur l’émotion et le psychologique de chacun.

 

Exemple