Skip to content

Description

Les « cartes de combinaison » aident l’utilisateur à faire un choix parmi plusieurs typologies constructives. Ce choix est basé sur la combinaison de paramètres issus de contraintes structurelles, normatives, ou autres données pertinentes au contexte dans lequel il s’applique. L’outil se manifeste sous forme d’un jeu de cartes dont chacune correspond à une combinaison unique de paramètres. 
Dans cet exemple, sont déconstruit au préalable les réglementations et normes relevant des systèmes de construction antisismique. Les éléments de construction sont paramétrisés puis inscrits sur les cartes : chacun est un point d’entrée pour l’utilisateur qui réalise une combinaison de choix afin de déterminer une typologie de construction.
L’utilisateur a ainsi les capacités pour comprendre les enjeux et contraintes d’une typologie, sans avoir à prendre connaissance des normes et réglementations de construction. Il est contraint de choisir parmi des cartes dont les typologies sont valides auprès des autorités et ne peut commettre d’erreur. Néanmoins, rien n’empêche de proposer des typologies constructives non approuvées par les autorités mais qui serait pertinente pour un contexte donné. Un groupe d’individus peut alors s’organiser pour créer une demande collective d’approbation auprès des autorités. Les paramètres sont modifiables à souhait selon le besoin des utilisateurs (exemple de paramètres: empreinte carbone, la toxicité du matériau, la couleur, la performance thermique, poids, transport, etc).

Normes et régulations

Paramètres

Index des combinaisons d’éléments constructifs

Ci-dessus, une multitude de combinaisons possibles : soixante-deux au total. Comment les trier sans outils informatiques? Le « Mcbee Keysort System » permet de trier une grande quantité de données mécaniquement : chaque paramètre est affilié à un point noir à poinçonner. Ceux qui caractérisent la combinaison sont affiliés à une bande noire à découper entièrement (jusqu’à la bordure). Une fois toutes les cartes préparées, on les superpose puis on insère un bâtonnet à travers un des paramètres. On soulève l’ensemble du paquet : les cartes qui tombent correspondent à celles dont le paramètre les caractérise. L’utilisateur répète l’action autant de fois que nécessaire. Au verso de chaque carte se trouve l’illustration de la typologie sélectionnée.

Mise en place

ExEmple