OSAUPT est un ensemble d’outils qui accompagne des démarches collaboratives autour de projets urbains ou architecturaux. Ces outils se manifestent sous forme physique et se proposent en complément du dessin technique et de l’outil informatique, en principe tous deux réservés à l’expert. Similaires à des puzzles, les outils permettent aux différents acteurs d’un projet (citoyens, experts, administrations, etc.) de s’exprimer et de se comprendre en utilisant un langage commun.

Chaque outil est imprimable. Il est adapté à une production de masse et rapidement déployable, pour un coût de production quasi nul.

Il est léger, s’assemble, se plie et se transmet de main en main. Il se matérialise physiquement ce qui donne une nature inclusive et informelle au projet qu’il soutient.

Le travail peu continuer hors des séances de travail planifiées. Il est prêt-à-l’emploi, simple, compréhensible et place l’utilisateur au centre des réflexions, valorisant le travail et les propositions concrètes. 

L’outil est pédagogique et pose les questions nécessaires au bon développement du projet. Il donne la capacité à l’utilisateur de réaliser des choix conscients et lucides prenant en compte les facteurs multidirectionnels. 

Sa caractéristique opensource offre la possibilité de le télécharger et de l’utiliser gratuitement. Il permet à l’outil de se diffuser et se développer de manière organique.

L’outil contient des informations paramétrables et relatives à un contexte. Chaque utilisateur peut les adapter à ses besoins et est libre de publier et redistribuer ses améliorations pour en faire profiter la communauté. 

Il se combine à d’autres outils pour faire émerger de nouvelles fonctionnalités et générer des mécanismes. Ces mécanismes permettent de répondre à des problématiques complexes.

Pour être utilisés avec conscience et lucidité, les outils se combinent entre eux. Ils apportent les notions nécessaires et complémentaires afin d’aborder le projet sous un angle à la fois sensible et technique. La combinaison d’outils est spécifique aux besoins de chaque utilisateur et lui donne une légitimité dans un domaine qu’il ne maîtrise pas.

Il est intéressant de créer des kits d’outils et de croiser les fonctionnalités afin de générer des mécanismes. Ce sont eux qui vont permettre de faire émerger des solutions sociales, là ou les solutions techniques ne sont pas suffisantes. L’implication du citoyen permet de lui faire comprendre les enjeux et de l’inclure dans des solutions ancrées dans la réalité d’aujourd’hui, et non pas dans des solutions telles qu’il l’imaginerait.

Le concepteur d’outil prépare les outils afin de donner les capacités au citoyen d’être son propre expert. Il devient un chef d’orchestre garant de la bonne utilisation des outils. Il pose le citoyen comme savant, connaisseur de l’environnement où il vit et s’appuie sur les capacités, les compétences et les atouts individuels. Il prépare le terrain pour que l’utilisateur soit en mesure d’exprimer ses besoins (et non pas ses envies). L’expert se positionne comme un journaliste à l’écoute des différents acteurs. Il structure les idées, les besoins, et les contraintes de chaque acteurs du projet pour en dégager une problématique complexe.

La méthode repose sur les principes de collaboration de masse et d’intelligence collective. Les outils sont à adapter, modifier et créer en permanence, selon les compétences, les capacités et les besoins spécifiques du projet et des utilisateurs. C’est une approche par le bas dont le but est de créer de l’engagement sur le long terme.

OSAUPT est une « civic low-tech» au service de la démocratie locale